Rechercher
  • Toiledemots

L'ÉLÉGANCE DU HÉRISSON



J'ai découvert il y a peu ce roman qui a beaucoup fait parler de lui il y a quelques années et qui a également été adapté au cinéma par Mona Achache en 2009. Lu en lecture commune avec Angye, j'ai été plus lente car au-delà du travail pro et de ma vie perso je n'avais pas hâte d'y retourner...


Résumé

Autrice : Muriel Barbery

Maison d'édition: Gallimard

Disponible en libraire


"Je m'appelle Renée, j'ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j'ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l'image que l'on se fait des concierges qu'il ne viendrait à l'idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants.


Je m'appelle Paloma, j'ai douze ans, j'habite 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c'est le bocal à poissons, la vacuité et l'ineptie de l'existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C'est pour ça que j'ai pris ma décision: à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai."


Mon avis


J'avais beaucoup entendu parler de cette histoire qui a suscité beaucoup d'avis positif, alors lorsque je suis tombée par hasard dessus en occasion j'ai sauté le pas. La proposition d'Angye de le lire en commun avec elle m'a tout de suite intéressée et je pense qu'il serait resté longtemps dans ma PAL sans ce petit coup de pouce.

Je ne sais pas si c'est la période qui a fait ça ou si c'est l'histoire mais je n'ai pas autant accroché que je l'aurais cru. Bien que je lui trouve de nombreux points positifs, j'ai trouvé l'écriture très -trop?- philosophique et l'autrice m'a souvent perdu dans ses pérégrinations. Si j'apprécie l'écriture soutenue et la forme poétique qu'elle peut prendre, je n'ai pas été happé par l'histoire et j'ai ressenti un profond détachement avec les personnages. Je n'apprécie cependant pas quand l'écriture est trop pompeuse, ce qui a été le cas par moments.


J'ai été touché par certaines réflexions sur la vie, la vieillesse, le regard sur l'Autre... ces nombreuses formes de pensée formulées par nos deux protagonistes Renée et Paloma. Malgré le fait que j'ai aimé ces réflexions et l'écriture dans son fond, la forme m'a détaché des personnages et je n'ai pas été particulièrement touché. Seule la fin m'a ému par sa beauté dans ce qu'elle révèle.


Une lecture en demi-teinte mais dont je suis heureuse d'avoir laissé une chance et surtout que je n'ai pas abandonné. En effet j'y ai parfois pensé me disant que ce n'était peut-être pas la période, néanmoins j'ai beaucoup aimé cette fin et j'aurais regretté de ne pas être allée jusqu'au bout.

Connaissez-vous cette histoire ?

Vous pouvez me retrouver sur mon compte Instagram @Toiledemots



0 commentaire

Posts récents

Voir tout